STOP AUX PRODUITS RAFFINÉS

 

"L'esprit domine la matière, la matière entretien l'esprit.
La sagesse de notre corps est infinie.
La faim justifie les moyens,
Pour pouvoir dépenser de l'énergie, il faut récupérer,
C'est-à-dire reconstruire et éliminer.
Donner un Sens à sa Vie, c'est libérer de l'énergie."
 

 

Justement, parlons de cette énergie que notre corps à tant besoin;
Il est d'une évidence flagrante aujourd'hui, prévenir est beaucoup plus efficace que guérir! Une alimentation de qualité est capable de prévenir et, dans une moindre mesure, de participer à la guérison de ces maladies qui sont au 1er rang des causes de mortalité en Occident : maladies cardio-vasculaires, hypertension artérielle, obésité, diabète, cancer etc.

" NOUS SOMMES FAIT DE CE QUE NOUS MANGEONS "

En effet, ce que nous ingurgitons chaque jour en termes de nourriture, de boisson et d'oxygène va être assimilé par notre corps pour construire ce que nous sommes. L'aspect qualitatif des apports alimentaires déterminera en grande partie le niveau de performance de notre digestion et de l'énergie dont notre corps disposera pour ses fonctions de base, qui sont : l'élimination des déchets, la reconstruction et la réparation, la défense immunitaire, le maintien de la température corporelle, ainsi que la dépense physique provoquée par l'appareil locomoteur.
Si "nous sommes faits de ce que nous mangeons", "nous sommes aussi ET SURTOUT FAITS DE CE QUE NOUS PENSONS". La conscience de faire partie d'un tout, de considérer chaque acteur du quotidien, de respecter la Terre et la Nature, donneront plus de valeurs et de sens à l'acte de manger et permettront une meilleure assimilation… au lieu de se contenter de bouffer.

La sagesse de notre corps est infinie

Souvent cette sagesse, nous ne savons pas, nous ne voulons pas et parfois, nous ne pouvons pas l'écouter. Nous nous emprisonnons dans une façon de vivre et de penser dont nous détenons la plupart du temps la clé, et les comportements alimentaires suivent ce mouvement.

" Lorsque l'esprit se modifie, le corps ne peut faire autrement que de suivre le mouvement "

Dr Deepak Chopra

Si l'on pouvait voir le corps dans sa réalité, on ne le verrait jamais de la même façon car 98% des atomes de l'organisme étaient absents un an auparavant !
Le squelette se renouvelle tous les 3 moins car les atomes des cellules osseuses passent et repassent librement dans les membranes cellulaires. La peau se renouvelle tous le mois,
la paroi de l'estomac change tous les 4 jours et les cellules superficielles en contact avec les aliments sont renouvelées toutes les 5 minutes. Les cellules du foie sont changées toutes les 5 semaines. Certains atomes, tels que le carbone, l'oxygène, l'hydrogène et l'azote, traversent rapidement le corps ; ils sont contenus dans les aliments, l'air et l'eau. D'autres éléments plus lourds ou complexes ralentissent ce processus. Sans eux, notre corps serait pratiquement renouvelé chaque moins. Parmi les stress capables de nous dévitaliser et d'hypothéquer notre vie, l'hypoglycémie et l'hyperglycémie chroniques occupent les premières places.

Dès la fin du 19ème siècle, de grands changements sont apparus du point de vue nutritionnel et comportemental. La découverte de la canne à sucre, puis celle de la betterave sucrière et la possibilité d'en extraire le jus, puis de le concentrer pour en obtenir un produit chimiquement pur, le sucre cristallisé, ont fondamentalement changé notre rapport au goût sucré. Ce penchant pour le sucré est parfaitement naturel au départ… probablement lié à l'allaitement maternel (ou les poudres pour nourrisson du commerce qui contiennent des enzymes sucrés). Par conséquent, il semblerait que notre consommation d'aliments sucrés serve " à nous rassurer et à compenser, ou à nous récompenser lors de moments de doutes, de craintes et de fatigues dans notre existence ".

Le sucre cristallisé et les céréales raffinées (pâtes blanches et riz blanc) sont présents presque partout dans notre alimentation, bien trop souvent en quantité excessive. Cet apport énergétique massif, dépourvu d'un contexte favorisant une absorption harmonieuse (le manque des fibres, des vitamines, des minéraux et des oligo-éléments) génère toute une série de troubles, vérifiables sur le moment ou identifiables à long terme, sur un individu donné, voire sur toute une génération.

En 1924, le Dr Seale Harris décrit pour la 1ere fois la maladie hypoglycémique qui se caractérise par des symptômes de fatigue chronique, somnolence, sueurs froides, nervosité, anxiété, irritabilité, troubles digestifs, maux de tête, etc. Il parvint à plusieurs constatations.

- Premièrement, la modification des mœurs alimentaires ancestrales provoquait invariablement une augmentation de la carie dentaire et l'apparition d'autres maladies dégénératives, comme les rhumatismes et le cancer.
- Deuxièmement, dès qu'une route avait été construite et dès qu'un boulanger et un épicier s'étaient établis dans le village, la santé des habitants se détériorait.

En conclusion ; il s'avère que la mise à portée de tous du
 sucre blanc et de la farine blanche sont les éléments principaux du changement des Traditions Alimentaires et des conséquences sur la SANTE des Populations.


RÉSUMÉ DES SUBSTANCES SUCRÉES

Le meilleur des sucres est le fructose ; viennent ensuite le glucose, le maltose et le lactose.
L'isomalt, le xillitol, le mannitol, le sorbitol sont utiles, mais avec quelques inconvénients, de plus ils sont chers.
Les édulcorants ne rendent service que dans des cas particuliers et ponctuellement. Les plantes édulcorantes sont à découvrir selon les goûts.
Le miel cru (non chauffé) a une composition en sucres équilibrée dans un contexte vivant.
 
Le sucre complet, extrait de suc de canne, a un effet protecteur et constructeur tout à fait remarquable.
Le saccharose, le sucre blanc raffiné du commerce c'est un aliment dévitalisé et dévitalisant car tellement il est modifié qu'il ne contient aucun nutriment.

 


 Ouvrage :
"L'équilibre glycémique" Jouvence éditions