DÉCALOGUE DE LA CUISINE PRÉVENTIVE

 

  • Privilégier les végétaux et si possible issus de l'agriculture biologique - favoriser le réseau de l'agriculture BIOlogique c'est 1 geste pour la terre & 1 geste pour soi! Par jour manger suffisamment de végétaux crus – vitamines & sels minéraux.

  • Diversifier les céréales et penchez pour celles sans gluten: riz, millet, sarrasin, quinoa, soja, sorgho, maïs - sans oublier les légumineuses pré-germées, qui nécessitent moins de cuisson.

  • Manger peu d'acides gras saturés et trans (produits d'origine animale et compris produits laitiers). Inviter à sa table les acides gras insaturés, les oméga 3, 6, & 9 de 1ere pression à froid: colza, tournesol, lin, noix, sésame, olive, etc.

  • Cuire peu et à basse température max. 100°C pour moins nuire les nutriments des aliments. Diminuer les grillades, les fritures, les produits fumés et trop gratinés, les torréfactions... qui peuvent créer des molécules mutagènes - cancérigènes - particules de Maillard. Pour cuire, chauffer et conserver les aliments choisir de préférence des matérieux de qualité.

  • Utiliser les huiles de 1ere pression à froid – qu'après cuisson ou avec les crudités (ne pas chauffer les huiles, celles qui sont proposées dans le commerce se sont des huiles raffinées et moins intéressantes pour notre organisme) celles qui supportent mieux la cuisson sont les huiles d'avocat et d'olive 1er pression.

  • Manger peu de catégories d'aliments au même repas, pour faciliter la digestion et éviter "l'encrassage" des émonctoires – combinaisons alimentaires.

  • Manger plutôt pas assez que trop.

  • Boire régulièrement de l'eau - à part les tisanes, aucun autre liquide remplace l'eau dans notre organisme.

  • Pour éviter l'acidose manger plus d'aliments basiques. Faire au minimum une fois par semaine - une journée Alcalinisante – pour aider à corriger le terrain et le surplus d'aliments acidifiants mangés – Acide-base = L'Équilibre

  • Mettre le cœur à l'ouvrage et se donner de bonnes raisons pour modifier certaines habitudes, (étudier et comprendre le mécanisme de notre organisme ce n'est pas du luxe) soyez curieux, documentez-vous!

 

Ceci est un code alimentaire abrégé qui permet d'améliorer notre santé et de faire face aux épidémies non contagieuses de notre société moderne – ainsi que de nos habitudes culturelles - chacun est libre de le faire sien ou pas.